Le guide de votre bien-être à domicile

Naturopathie

Statut de la naturopathie

fruits

© Onef9day

La naturopathie est reconnue comme médecine non conventionnelle par le Parlement Européen. Toutefois, cette médecine naturelle ne bénéficie pas des mêmes statuts partout dans le monde. Quid de la naturopathie à l’échelle mondiale.

La naturopathie en France et en Europe

La France ne compte pas parmi les pays les plus ouverts à la naturopathie, malgré le projet de loi pour la reconnaissance des médecines alternatives (Rapport Collins) accepté par le Parlement européen le 29 Mai 1997 et les interminables discussions pour réglementer la profession, son enseignement et son évaluation.

La loi actuelle autorise le naturopathe à exercer son activité, sous réserve de rester dans le cadre enseigné durant sa formation. Le naturopathe n'est pas considéré comme un médecin allopathe. Il lui est donc interdit de délivrer un diagnostic. Il n'a pas le droit de se substituer à un médecin et de prodiguer un soin qui n'entre pas dans ses attributions.

Hors de France, la profession de naturopathe est reconnue et considérée dans quelques pays européens comme l'Allemagne (depuis plus de 110 ans !), la Suisse, les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, la Hongrie, l'Irlande, la Grande-Bretagne et le Portugal. En revanche, cette pratique est seulement tolérée en Italie, en Espagne et en Belgique, où elle se heurte aux mêmes réticences qu'en France.

La naturopathie dans le monde

La naturopathie est pratiquée dans de nombreux pays à travers le monde. En Australie, en Israël, dans cinq provinces canadiennes (le Manitoba, la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, la Saskatchewan et l'Ontario) et dans une douzaine d'États d'Amérique (l'État de Washington, la Floride, l'Arizona et la Pennsylvanie par exemple), les naturopathes sont des médecins généralistes à part entière. Ils sont habilités à poser des diagnostics, à prescrire des traitements, des analyses (de sang, d'urines…), des tests (radiographies…), à pratiquer des gestes de soin (sutures…) et à orienter leurs patients vers un spécialiste si besoin.

Au Québec, la pratique n'étant pas officiellement reconnue, les naturopathes sont assimilés à des conseillers en santé (comme en France, en Italie, en Espagne et en Belgique) et ne peuvent se substituer à des professionnels de santé diplômés.

Le statut légal de cette profession varie d'un pays à l'autre et la législation est encore fluctuante : des progrès restent à faire…